Massages bien-être

massageJ’ai quasiment terminé ma formation en massages bien-être, que j’ai entamée en début d’année chez CLK, à Lyon. C’est étonnant: en séances de magnétisme, je ne touche presque pas les gens, et je m’en trouve mieux ainsi. Les massages, à l’inverse, me procurent un grand plaisir, justement dans l’action de toucher à pleines mains! Il y a une grande complémentarité entre les deux disciplines: les soins énergétiques et les massages bien-être.

Chacun a son domaine: soigner pour les soins énergétiques; accompagner pour les massages. la distinction soins/accompagnement est décisive. On ne peut faire l’économie d’une réflexion et d’un positionnement clairs à ce sujet. Il est toutefois possible de nuancer. Le massage de bien-être  va souvent plus loin que le seul bien-être. Les vertus sur la santé du receveur sont patentes. le massage, dans certains cas, flirte avec le curatif, comme le Nang Tchi Tsa ou le Ku Nye, massages tibétains qui travaillent sur les éléments constitutifs de la médecine traditionnelle tibétaine. Avec ces deux massages, j’ai découvert une dimension spirituelle qui ne m’était apparu dans aucun autre auparavant, y compris pour les massages ayurvédiques. Peut-être me contredirez-vous… J’y reviendrai.

Enfin, voilà: je suis formé aux massages californien, des trois rides, ku-nye et nang-tchi-tsa. Je les pratique le plus possible, afin de me libérer de mes notes, de mes hésitations, afin de gagner en fluidité.J’ai aussi appris l’utilisation de la polarisation énergétique. Là, nous sommes avec un outil qui se couple tellement bien avec le magnétisme! Ce sera l’objet de mon prochain article.